Apprendre à bien mémoriser à l’école

Apprendre à bien mémoriser à l’école

Mises au point par un enseignant, des techniques efficaces de mémorisation au service de tous les apprentissages.

Lire la suite →

La pauvreté dans le monde – Cours Géographie : 1ere Secondaire

La pauvreté dans le monde – Cours : 1ere Secondaire – Géographie

  • Les sociétés sont-elles toutes égales face aux risques?
  • Qu’est-ce qu’être pauvre?
  • Où sont les pauvres ?
  • Quelles sont les conséquences de la pauvreté sur le développement et l’environnement ?

 

  1. I.     Introduction

Différents indicateurs et seuils de pauvreté permettent de mesurer la part de la population mondiale vivant dans une grande pauvreté. Si les personnes les plus touchées sont les ruraux des pays du Sud, il est important d’observer les inégalités de richesse à toutes les échelles, notamment à l’intérieur des pays et des villes.

La pauvreté constitue un frein au développement durable, en limitant le développement économique et social et en accélérant les crises environnementales.

Les experts ont ainsi établi différentes formes de pauvreté:

Pauvreté intégrée qui décrit la situation d’un pays ou d’une région économiquement en retard.

Pauvreté marginale qui correspond à la pauvreté de la population au sein d’une société riche

Pauvreté disqualifiant concerne les sociétés post-industrielles touchées par les difficultés économiques (complexe pour les élèves).

  1. II.  Une grande partie de la population mondiale est pauvre

1. Les indicateurs et les seuils de pauvreté

Pour mesurer le niveau de développement d’un pays, l’ONU utilise un indicateur appelé IDH (indice de développement humain) qui prend en compte quatre facteurs :

  • L’espérance de vie
  • Le taux d’alphabétisation
  • Le taux de scolarisation
  • Le revenu par habitant

L’IDH est compris entre 0 et 1. La valeur 0 représente l’extrême pauvreté et la valeur 1 le niveau de développement idéal.

Il existe par ailleurs un seuil de pauvreté absolue en dessous duquel on considère qu’un individu vit dans une grande pauvreté : il a été fixé à 1,25 dollar par jour.

Des seuils de pauvreté relative sont établis dans certains pays développés afin de mieux refléter le niveau de revenus en dessous duquel une personne n’a pas les ressources suffisantes pour vivre décemment dans son environnement.

2. Un état des lieux de la pauvreté dans le monde

Le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté dans le monde a diminué : il est passé de 1,9 milliards à 1,4 milliards d’individus entre 1980 et 2005.

Certaines régions et populations demeurent toutefois plus fortement touchées par la pauvreté. L’Afrique stagne ainsi à un niveau de 50% de population pauvre. Les populations rurales des pays du Sud sont les plus touchées par la pauvreté.

Avec peu ou pas de revenus, ces populations pauvres souffrent de manques matériels essentiels (vêtements, nourriture, logement), et ne bénéficient pas de certains droits élémentaires (droit à l’accès aux soins et à l’éducation par exemple).

La pauvreté se mesure également à d’autres échelles :

Il y a des pauvres dans les pays riches. C’est le cas des « sans domicile fixe », qui n’ont pas les revenus suffisants pour payer un logement et vivent donc dans la rue.

Les inégalités existent aussi à l’intérieur des pays du Sud. Dans les grandes villes, les populations aisées du centre s’opposent aux pauvres concentrés dans les bidonvilles.

3. Où sont les pauvres

À l’échelle de chaque continent (monde urbain-monde rural)

On trouve des inégalités face à la pauvreté : si l’on oppose la vie à la ville où à la campagne

  1. III.   La pauvreté : un obstacle au développement durable

1. La pauvreté est un frein au développement des pays

Plusieurs facteurs expliquent que la pauvreté freine le développement d’un pays :

  • · Les populations pauvres des pays du Sud sont peu ou pas scolarisées. La faible formation de personnel qualifié empêche en conséquence le développement d’entreprises, de la santé ou de l’éducation.
  • · N’ayant pas les moyens d’acheter des machines, les paysans utilisent des techniques agricoles traditionnelles. Il en résulte une productivité et des revenus faibles.
  • · Dans les familles pauvres, les femmes font plus d’enfants, et s’en occupent moins bien (manque de soins, pas de scolarisation).

Les populations pauvres sont également plus vulnérables aux risques naturels, en raison de leur emplacement dans des zones exposées (bidonvilles, pentes sujettes aux glissements de terrain) et de leur manque de moyens pour prévenir ces risques. Une catastrophe peut donc les plonger dans le dénuement complet, et les éloigner un peu plus de la richesse et du développement.

2. La pauvreté accélère les problèmes environnementaux

Pour subvenir à leurs besoins, les populations pauvres procèdent à une surexploitation des ressources dont elles disposent, ce qui pose des problèmes écologiques.

  • · La surconsommation de bois accélère la déforestation, nuisible à l’environnement.
  • · La surexploitation des bordures de désert, notamment au Sahel en Afrique, entraine l’érosion des sols et la désertification.

Le rejet des déchets dans la nature provoque enfin une pollution des cours d’eaux et des nappes phréatiques.

Haïti : selon l’OMS : entre 40000 et 50000 victimes, 250000 blessés et 1,5 million de sans-abri.

Mais le bilan varie d’une source à l’autre : 70000,100000, 200000..L’impossible bilan des victimes est d’autant plus difficile à établir que les registres d’état-civil haïtien sont incomplets.

Japon: séisme de même magnitude (7) qui a frappé l’Île en mars 2005 et dont le bilan humain est de 1 mort et 400 blessés.

Devant la puissance du séisme, l’agence météorologique nippone a émis un bulletin d’alerte au tsunami, mais la montée des eaux n’a pas eu lieu et l’alerte a été levée une heure plus tard. Le Monde 20.03.2005

  1. IV.   La lutte contre la pauvreté

Les organisations internationales  jouent un rôle essentiel (O.N.U – PNUD.)

Les États les plus riches doivent respecter leurs engagements.

Les ONG (médecins sans frontières.)

Mais pour les pays les plus pauvres, même si l’aide apportée peut sembler conséquente, il ne faut pas oublier que le remboursement de la dette est une entrave au développement.

Tous les jours, environ 50 000 personnes dans le monde meurent de causes liées à la pauvreté.

880 millions de personnes n’ont pas accès aux soins de santé élémentaire. Etc.

Face à ce constat, que pouvons-nous faire? Car derrière les chiffres officiels, des vies humaines sont en jeu.

Télécharger les documents

La pauvreté dans le monde – Cours : 1ere Secondaire – Géographie    rtf

La pauvreté dans le monde – Cours : 1ere Secondaire – Géographie    pdf


Par Pass-Education

Les articles suivants pourraient vous intéresser

Partager cet article



Apprendre à bien mémoriser à l’école

Apprendre à bien mémoriser à l’école

Mises au point par un enseignant, des techniques efficaces de mémorisation au service de tous les apprentissages.

Lire la suite →

» Page précédente