Apprendre à bien mémoriser à l’école

Apprendre à bien mémoriser à l’école

Mises au point par un enseignant, des techniques efficaces de mémorisation au service de tous les apprentissages.

Lire la suite →

Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement (1939-1945) Cours : 3eme Secondaire

Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement (1939-1945) : 3eme Secondaire – Cours

  • En quoi la Seconde Guerre mondiale est-elle une guerre d’anéantissement aux dimensions planétaires ?
  • Pourquoi peut-on qualifier la Seconde Guerre mondiale de guerre d’anéantissement et de guerre idéologique ?
  • Quelles sont les différentes formes du génocide des Juifs et des Tziganes ?
  • Quelles sont les grandes phases de la Seconde Guerre mondiale ?

Je me repère dans l’espace et dans le temps

Le 1er septembre 1939, l’Allemagne nazie attaque puis envahit la Pologne, c’est le début de la Seconde Guerre Mondiale. C’est une guerre totale aux dimensions planétaires, une guerre durant laquelle les ambitions territoriales et l’idéologie nazie se heurtent aux valeurs affichées par les Alliés et l’URSS. C’est une guerre d’une violence extrême ou des populations entières sont anéanties grâce à la mise en place d’une politique d’extermination systématique.

Date Évènement
Mars 1938

Anschluss (annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie)

30 Septembre 1938

Accords de Munich (la France, le Royaume-Uni et l’Italie s’accordent avec l’Allemagne sur l’annexion des régions germanophones de Tchécoslovaquie)

23 Août 1939

Pacte germano-soviétique (pacte de non-agression pour 10 ans)

1er Septembre 1939

Invasion de la Pologne par l’Allemagne

3 Septembre 1939

Déclaration de guerre du Royaume-Uni et de la France à l’Allemagne
Septembre 1939 – Mai 1940

« Drôle de guerre » : les armées alliées et nazies campent sur leurs positions, pas d’affrontements directs.

Mai – Juin 1940

Bataille de France : l’Allemagne envahit la France par les Ardennes et entre dans Paris le 14 Juin.

18 Juin 1940

Appel du Général de Gaulle à la Résistance depuis Londres

22 Juin 1940

Signature de l’armistice entre l’Allemagne et la France

Juin 1941

Opération Barbarossa : l’Allemagne envahit l’URSS.
7 Décembre 1941

Attaque japonaise sur Pearl Harbor. Les Etats-Unis vont entrer en guerre.

20 Janvier 1942 Conférence de Wansee : les généraux nazis décident de la « solution finale au problème juif » (le génocide).
Juin 1942 Victoire navale américaine de Midway contre la flotte japonaise

2 Février 1943

Victoire russe à Stalingrad

13 Octobre 1943

L’Italie change de camp et déclare la guerre à l’Allemagne.
6 Juin 1944

Débarquement allié en Normandie

25 Août 1944

Libération de Paris. De Gaulle défile sur les Champs-Elysées.

30 Avril 1945

Suicide d’Adolf Hitler dans son bunker de Berlin

8 Mai 1945

Capitulation sans conditions de l’Allemagne. Victoire des alliés.

6 – 9 Août 1945

Bombes atomiques américaines sur le Japon (Hiroshima et Nagasaki)

Définitions :

Alliés : ensemble des pays opposés aux puissances de l’Axe.

Axe (Axe Rome-Berlin-Tokyo) : coalition entre l’Allemagne nazie, l’Italie fasciste et le Japon, créée le 27 septembre 1940.

Belligérant : participant à la guerre.

Camp de concentration : camp où sont enfermés les déportés et les individus jugés dangereux par les nazis. Beaucoup meurent de faim, de froid, de maladie et mauvais traitements.

Capitulation : acte militaire par lequel un pays ou une armée reconnaît sa défaite et se rend.

Collaboration : coopération et soutien apporté à l’occupant.

Résistance: ensemble des mouvements s’opposant à l’occupation par l’action armée, le renseignement, la propagande, ou l’aide apportée à ses ennemis.

Einsatzgruppen: unités de soldats SS et de policiers allemands chargées d’arrêter et d’exécuter les Juifs dans les territoires soviétiques occupés.

Blitzkrieg : « guerre éclair » en allemand. Stratégie offensive basée sur la rapidité d’action. Elle associe des avions bombardiers, des blindés qui enfoncent les lignes ennemies et l’infanterie.

Ghetto : quartier juif, isolé du reste de la ville par des murs ou des barbelés dans lequel les nazis regroupent et enferment les Juifs.

Camp d’extermination : camp destiné à mettre en œuvre les assassinats de masse voulus par les nazis.

Shoah: mot hébreu signifiant « catastrophe » et utilisé pour désigner l’extermination des Juifs européens.

Solution finale: expression utilisée par les nazis pour désigner l’extermination des Juifs européens.

Guerre d’anéantissement: guerre visant à la destruction totale des forces militaires et des populations ennemies. Elle peut prendre la forme extrême du génocide.

Bombe atomique : bombe reposant sur la division du noyau de l’atome. Elle dégage une quantité énorme d’énergie. Elle dévaste tout sur plusieurs kilomètres et expose à de très fortes radiations.

Terre brulée : tactique militaire reposant sur la destruction systématique des habitants, des moyens de production et des transports d’un pays.

  1. La Seconde Guerre mondiale : une guerre d’anéantissement aux dimensions planétaire
  2. Les différentes phases de la guerre 

En septembre 1939, Hitler déclenche la guerre-éclair contre la Pologne, puis contre la France et les Pays-Bas. La tentative d’invasion du Royaume-Uni échoue, mais l’Allemagne et l’Italie prennent le contrôle des Balkans et de l’Afrique du Nord. En juin 1941, l’Allemagne ouvre un nouveau front à l’est en attaquant l’URSS.

Entre 1942 et 1943, le cours de la guerre bascule en faveur de la Grande Alliance. Les Etats-Unis, engagés dans le conflit depuis décembre 1941, deviennent  » l’arsenal des démocraties  » contre les dictatures. L’armée américaine débarque en Afrique du Nord et en Italie. A l’est, les Allemands sont bloqués à Stalingrad. Dans le Pacifique, les Alliés entreprennent la reconquête des îles après les victoires de Midway et de Guadalcanal. Les villes japonaises, comme les villes allemandes, sont bombardées.

A partir de 1943, le  » rouleau compresseur  » soviétique libère progressivement l’Europe de l’est. L’année suivante, les débarquements américains en Normandie et en Provence, ainsi que le développement des résistances, provoquent le recul des armées allemandes. Pris en étau, le Reich capitule le 8 mai 1945. La guerre contre le Japon prend fin après les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki (6 et 9 août 1945).

  1. Une guerre d’anéantissement

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les affrontements militaires atteignent un degré de violence sans précédent. La brutalité des combats et le traitement réservé aux prisonniers par les Allemands et les Japonais radicalisant l’engagement des soldats. Les populations civiles ne sont pas épargnées, elles sont victimes de bombardements aériens qui frappent les villes et sont responsables de milliers de morts. Les belligérants jettent toutes leurs forces dans de grandes batailles, comme celle de Stalingrad (septembre 1942- février 1943), perçue comme un tournant de la guerre et le point de départ de la libération de l’Europe.

Les Alliés décident de combattre l’Allemagne et le Japon jusqu’à leur capitulation sans condition. La guerre ne prend fin en Europe qu’après la prise de Berlin et le suicide d’Hitler, tandis que les Américains forcent le Japon à capituler en utilisant la bombe atomique qui tue 150 000 personnes à Hiroshima et Nagasaki.

  1. Une guerre totale : les moyens mobilisés pour anéantir l’ennemi

Toutes les sociétés sont impliquées dans le conflit et elles sont mobilisées en faveur de l’effort de guerre, jamais une guerre n’avait opposé autant de combattants (87 millions), qu’ils soient militaires ou civils. Ils sont mobilisés par des idéologies puissantes (nazisme, fascisme, communisme ou idéal démocratique), relayées par une intense propagande.

Des millions de personnes sont employées dans les usines de guerre, notamment aux Etats-Unis où le « Victory program » vise à faire du pays « l’arsenal des démocraties ». La recherche scientifique est également mise à contribution pour développer des armes nouvelles.

La mobilisation est aussi économique : la production est planifiée et standardisée. Les ressources des pays conquis sont pillées et leurs populations réquisitionnées par les puissances de l’Axe où les nazis les obligent à venir travailler en Allemagne, pour remplacer les Allemands partis en guerre.

  1. Une guerre idéologique

Les populations européennes sont soumises à l’idéologie raciste et dominatrice nazie ainsi qu’à la terreur. Deux idéologies s’affrontent pendant cette guerre :

ü  Les idéologies racistes et conquérantes de l’Axe d’un côté, avec dans le pacifique le Japon impérialiste et en Europe l’Allemagne nazie qui étend son « espace vital ».L’idéologie nazie est raciste et antisémite, cette haine est appliquée par une politique d’extermination raciale :

  • les nazis déportent les opposants politiques  dans des camps de concentration.
  • Ils préparent un génocide à l’encontre des Juifs et des Tziganes.
  • Des collaborateurs soutiennent les nazis par opportunisme ou par conviction.

ü  Du côté des alliés, ce sont les valeurs des droits de l’homme motivées par la lutte contre l’oppression nazie, marquée par son antisémitisme : les dirigeants alliés, Roosevelt, Churchill et Staline, s’engagent à garantir la tenue d’élections libres dans les pays libérés, et à juger les criminels de guerre.

  1. Les formes et conséquences de la guerre d’anéantissement
  2. Lourdes conséquences

Pour la première fois, les civils sont directement engagés dans la guerre, comme acteurs et comme cibles. Les opérations visent l’anéantissement des populations, à travers la mise en en œuvre du génocide des Juifs et des Tziganes, le bombardement massif des villes (Londres, Dresde, Hiroshima et Nagasaki), la politique de la terre brulée et le pillage des territoires.

Jamais un conflit n’a été aussi meurtrier : 65 millions de morts, dont 25 millions de Soviétiques. La part des victimes civiles et nettement plus élevée que dans les conflits précédents. Les économies : européenne, soviétique,  chinoise et japonaise sont ruinées.

  1. Le génocide des Juifs et des Tziganes

Les nazis exterminent les handicapés et les homosexuels. Ils traquent les races inférieures. Ils organisent le génocide des juifs et les tziganes :  

Les juifs sont privés de leurs droits dès les années 1930.

Ils sont regroupés dans les ghettos de Pologne dans lesquels ils attendent la mort.

Ils sont tués en masse en URSS par les Einsatzgruppen (groupes d’intervention) qui fusillent tous les juifs qu’ils trouvent en Russie. 1 300 000 juifs sont ainsi exécutés. C’est ce que l’on appelle la « shoah par balles ».

Leur mort est industrialisée dans les camps d’extermination, officiellement « camps de travail », d’Auschwitz, de Treblinka, de Sobibor ou de Chelmno.
Hommes, femmes et enfants y sont transportés dans des wagons à bestiaux, dépossédés de tout, sélectionnés à l’entrée. Les femmes trop faibles, enfants et invalides sont immédiatement transportés dans des chambres à gaz où ils meurent en quelques minutes. On brûle les cadavres dans des fours crématoires. Les autres sont contraints au travail forcé dans des conditions inhumaines et meurent pour la plupart de froid, de faim ou de maladie.

Au total, plus de 200 000 tziganes et de 6 millions de juifs sont exterminés.

Télécharger les documents

Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement (1939-1945) : 3eme Secondaire – Cours   rtf

Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement (1939-1945) : 3eme Secondaire – Cours   pdf


Par Pass Education

Les articles suivants pourraient vous intéresser

Partager cet article



Apprendre à bien mémoriser à l’école

Apprendre à bien mémoriser à l’école

Mises au point par un enseignant, des techniques efficaces de mémorisation au service de tous les apprentissages.

Lire la suite →

» Page précédente