Bourgeoisies marchandes, commerce, traite et esclavage au XVIIIe siècle – Cours : 2eme Secondaire

Cours en Histoire pour la 4ème : Bourgeoisies marchandes, commerce, traite et esclavage au XVIIIe siècle

Le XVIIIe siècle : Expansions, Lumières et révolutions

Problématique : Comment la façade atlantique de l’Europe s’enrichit-elle au XVIIIe siècle ?

Sommaire :

Introduction

Une Europe puissante

  1. Des puissances européennes qui ont des domaines coloniaux
  2. Un commerce florissant
  3. Une nouvelle élite bourgeoise

Le développement des traites négrières au XVIIIe siècle

  1. La traite transatlantique
  2. L’organisation d’une plantation
  3. La vie des esclaves

Conclusion

Introduction

En classe de 5e, vous avez étudié les innovations techniques du continent européen qui ont permis notamment d’étendre la connaissance du monde du point de vue des grands pays d’Europe :

  • Arrivée en Amérique de Christophe Colomb
  • Première circumnavigation (tour du monde) de Magellan entre 1519 et 1522

Ces pays deviennent des puissances dominantes au XVIIIe siècle. En effet, l’Europe de l’Ouest domine de vastes territoires sur tous les continents. Elle connait une forte croissance économique, fondée en majeure partie sur le commerce de produits coloniaux.

Document : Intérieur du port de Marseille par Joseph Vernet (1754)

Puissance : État capable d’exercer une influence sur d’autres États dans les domaines militaires, politiques, économiques et culturels.

Dès lors, les façades maritimes des grandes puissances s’enrichissent. Les ports sont des lieux d’échanges de marchandises qui font la richesse de marchands et de négociants.

Façade maritime : Partie d’un territoire ouvert sur la mer comprenant des ports

Source : Histoire par l’image

  1. Une Europe puissante
  1. Des puissances européennes qui ont des domaines coloniaux

Document : Les empires coloniaux au XVIIIe siècle (source : Bordas)

Depuis le XVe siècle, les moyens techniques des puissances européennes leur permettent de maîtriser les océans. La conquête de territoires tout autour du globe devient un moyen pour les Européens d’affirmer leur puissance.

Peu à peu, les puissances européennes ont fondé des colonies sur les autres continents et se sont constituées pour certaines de véritables empires coloniaux. Elles disposent également de comptoirs en Afrique et en Asie.

Colonie : Territoire conquis, occupé et dominé par une puissance étrangère (la métropole)

Métropole : Puissance qui domine la colonie

Comptoir : Etablissement commercial établi dans un pays étranger

  • L’Espagne, première puissance présente en Amérique, possède de nombreux territoires sur ce continent.
  • Le Portugal, puissance rivale de l’Espagne aux débuts de l’expansion européenne, dispose de territoires situés dans l’océan Indien. La couronne portugaise est aussi maîtresse du littoral brésilien.
  • La France et l’Angleterre sont présentes en Amérique du Nord mais également en Afrique de l’Ouest. Ces deux puissances mettront sur pied les deux plus grands empires coloniaux entre le XVIIIe et le XIXe siècle. La France est présente dans les Antilles (Guadeloupe, Martinique…).

Document : Le partage entre l’Espagne et le Portugal (1494)

L’’Espagne et le Portugal s’accordent pour fixer la limite entre leurs domaines respectifs. C’est le traité de Tordesillas. Ils déterminent ainsi deux zones au sein desquelles ils auront le monopole de de la navigation et du commerce. Au XVe siècle, l’Espagne et le Portugal sont les puissances dominantes en matière de possessions coloniales.

Source : Wikipédia

« A l’égard de l’Angleterre, sa gloire et ses intérêts étaient en sûreté. Elle faisait démolir et combler le port de Dunkerque, objet de tant de jalousie. L’Espagne la laissait en possession de Gibraltar et de l’île Minorque. La France lui abandonnait la baie d’Hudson, l’île de Terre-Neuve et l’Acadie (Régions d’Amérique du Nord). Elle obtenait, pour le commerce en Amérique, des droits qu’on ne donnait pas aux Français qui avaient placé Philippe V sur le trône ».

Voltaire, Le siècle de Louis XIV, 1751

Document : Le traité d’Utrecht (1713)

Le traité met fin à la guerre de Succession d’Espagne, menée par Louis XIV afin de placer son petit-fils Philippe sur le trône espagnol.

A l’issue de la guerre, l’Espagne devient une puissance de second rang en Europe. A l’inverse, l’Angleterre en sort victorieuse et obtient de nombreux territoires américains.

A partir du traité d’Utrecht, la France et le Royaume-Uni s’affirment comme deux puissances maritimes et coloniales rivales.

  1. Un commerce florissant

Le commerce entre une métropole et ses colonies était généralement contrôlé par l’État, par le biais de compagnies de commerce.

Compagnie de commerce : Association de commerçants, spécialisée dans le commerce colonial

On les appelle généralement « compagnies des Indes ». Cependant, le terme « Indes » signifiait en réalité tous les territoires coloniaux (ex : les « Indes occidentales » étaient en réalité les Antilles, dans l’océan Atlantique).

La métropole conférait à ces compagnies un monopole, ce qui leur permettait d’être assuré d’avoir des débouchés commerciaux pour vendre les produits coloniaux. Ces compagnies disposaient de flottes nombreuses qui parcouraient les routes maritimes.

Monopole : Droit exclusif de vendre un produit.

Les navires des Compagnies allaient s’approvisionner dans les colonies ou dans les comptoirs puis ramenaient la marchandise en Europe pour y être vendue.

Document : Les magasins de la Compagnie des Indes à Pondichéry, un comptoir français en Inde (gravure de 1769)

On y distingue au premier plan à droite la maison du gouverneur français de Pondichéry et à l’arrière-plan les entrepôts du comptoir.

Source : Wikipédia

Une nouvelle bourgeoisie marchande apparaît en Europe grâce à ce commerce colonial. Cet enrichissement se lit dans les paysages portuaires. Sur ce tableau de Venet représentant le port atlantique de La Rochelle, on distingue des bourgeois qui négocient, des navires marchands à quai, des marchandises débarquées ou chargées par des ouvriers, … Les immeubles du littoral sont aussi marqués par l’enrichissement de la ville : ce sont de grands hôtels particuliers appartenant à la bourgeoisie marchande rochelaise.

Document :

Vue du Port de la Rochelle, J. Vernet

Source : Wikipédia

Les routes maritimes les plus dynamiques économiquement sont celles de l’océan Atlantique. Elles relient l’Europe, l’Afrique et l’Amérique. On parle de « commerce triangulaire ».

Document : Le commerce triangulaire

Le commerce triangulaire débute dès le XVIe siècle. Il reposait en grande partie sur la traite de populations noires venant d’Afrique, réduites en esclavage en Amérique pour produire des produits coloniaux (coton, sucre…). Ces produits étaient ensuite vendus en Europe par des négociants.

  1. Une nouvelle élite bourgeoise

Au XVIIIe siècle, l’essor du commerce colonial permet l’émergence d’une nouvelle élite bourgeoise dans les grands ports atlantiques.

Bourgeoisie : Classe constituée des habitants d’une ville qui font fortune dans le commerce ou la finance (banques).

Il s’agit de marchands, de négociants ou encore d’armateurs. Le milieu de la finance profite aussi de ce dynamisme économique car le commerce colonial coûte cher et les marchands demandent régulièrement des prêts.

Armateur : Personne qui finance l’équipement d’un navire marchand.

Négociant : Marchand qui fait du commerce de gros.

Pour mesurer l’émergence de cette élite, prenons l’exemple d’un armateur bordelais qui s’est fortement enrichi grâce au commerce colonial : François Bonnaffé.

Document : L’ascension sociale de François Bonnaffé Source : Livre scolaire

François Bonnaffé est issu d’une famille de marchands drapiers protestants.

Il démarre son apprentissage à Bordeaux à l’âge de 17 ans. Il devient un des principaux armateurs de la ville et l’une des dix plus grosses fortunes de France. Il possède alors 23 maisons et deux domaines viticoles.

Document : L’hôtel Bonnaffé à Bordeaux, construit en 1785.

François Bonnaffé a fait édifier cet immense hôtel particulier, pour la somme colossale de 2 millions de livres tournois.

Hôtel particulier : Maison luxueuse située en ville et habitée par une famille bourgeoise.

 



Leçon 4ème Bourgeoisies marchandes commerce, traite et esclavage au XVIII pdf

Leçon 4ème Bourgeoisies marchandes commerce, traite et esclavage au XVIII rtf

Apprendre autrement 4ème Bourgeoisies marchandes commerce, traite et esclavage au XVIII pdf

Apprendre autrement 4ème Bourgeoisies marchandes commerce, traite et esclavage au XVIII rtf


Exercices en ligne : Histoire : 2eme Secondaire

Tables des matières Bourgeoisies marchandes et traite négrières - Le 18eme siècle - Histoire : 2eme Secondaire