La révolution industrielle – Cours : 2eme Secondaire

Cours en Histoire pour la 4ème : La révolution industrielle

L’Europe et le monde au XIXe siècle

Problématique : Comment la révolution industrielle transforme-t-elle l’économie et la société européennes ?

Sommaire :

Introduction

I. Les transformations économiques
a. Une nouvelle énergie : le charbon
b. De nouveaux moyens de production
c. La révolution des transports
II. Les transformations sociales
a. La classe ouvrière et la classe bourgeoise
b. Les réactions du milieu ouvrier
c. Le paternalisme
III. Les transformations politiques
a. Le libéralisme
b. Le communisme
c. Les mouvements révolutionnaires
Conclusion

Introduction
Durant le XVIIIe siècle, les sociétés européennes sont encore des sociétés rurales. En France, plus de 80% de la population vit à la campagne. La plupart de ces ruraux sont des agriculteurs.
A la fin du siècle, en Angleterre, on assiste à l’industrialisation progressive de la société. C’est le passage d’une production majoritairement artisanale et agricole à une « société de la machine ». La production devient peu à peu industrielle.
Industrie : Ensemble des activités économiques qui produisent des biens matériels par la transformation et la mise en œuvre de matières premières.
C’est la conséquence d’une série d’inventions et d’innovations comme la machine à vapeur de James Watt dans les années 1760. Ces inventions permettent de produire à grande échelle grâce à des machines. Tous les secteurs sont touchés : textile, transport, armement, …
Les ouvriers agricoles quittent les campagnes pour aller travailler dans les usines ou dans les mines de charbon. Ainsi, tout au long du XIXe siècle, les campagnes européennes perdent des habitants. On appelle ce phénomène « l’exode rural ».
Exode rural : Départ des populations rurales vers la ville pour y trouver du travail
Cette concentration dans les villes est plus marquée en Allemagne et en Angleterre qu’en France, où la population reste majoritairement rurale jusqu’au début du XXe siècle.

Document : La révolution industrielle en Europe au XIXe siècle – Source : Monclasseurnumérique

1. Les transformations économiques

A. Une nouvelle énergie : le charbon

La première révolution industrielle du XIXe siècle repose en grande partie sur le perfectionnement d’un nouveau type de machines : la machine à vapeur. L’anglais James Watt dépose le brevet de son invention en 1769. Il s’agit d’un moteur qui utilise la vapeur d’eau comme source d’énergie. L’eau est portée à ébullition par une source de chaleur.

Document : La machine à vapeur de James Watt (1769) Source : CoursTitanic4

Sous l’effet de la chaleur, l’eau se transforme en vapeur et s’accumule dans un compartiment et active un piston.

Le piston actionne alors la roue.

Ce type de machine se répand en Europe au cours du XIXe siècle, dans les usines mais aussi dans les transports (locomotives à vapeur, bateau à vapeur…)

Pour faire chauffer l’eau, il faut une source d’énergie. Au départ, les premières machines à vapeur sont alimentées en charbon de bois. Cependant, il chauffe trop vite et est peu performant. C’est pour cela que les industriels se tournent vers le charbon de terre, appelé « la houille ».

Document : Morceau de houille ou « charbon de terre »

Houille : Charbon de terre, minerai à forte teneur en carbone.

C’est donc pour extraire que ce charbon de terre si précieux que les industriels exploitent les mines de houille un peu partout en Europe, à partir de la fin du XVIIIe siècle. On parle de « région minière » ou de « bassin minier ».

Document : Adultes, enfants et mulets au fond d’une mine de houille, 1908 – Source Wikipédia

Les conditions de travail des mineurs de fond sont très éprouvantes : absence de lumière, risques d’explosion de gaz (« coups de grisou »), travail très physique…

En surface, les femmes sont souvent affectées au triage : elle retire la terre et les déchets du stock de charbon remonté par les mineurs.

Document : Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais (France)

Les paysages des régions minières comme le Nord-Pas-de-Calais en France sont encore marqués par cette histoire du charbon. Ainsi, la région est désormais « patrimoine mondial de l’Unesco ».

On reconnait sur l’image les caractéristiques des paysages miniers :
– Au fond, les terrils, collines artificielles construites par l’accumulation des résidus non utilisés des mines
– Les corons, petites habitations des ouvriers des mines
– Au premier plan à droite, un puit de retour, destiné à aérer les couloirs de la mine

B. De nouveaux moyens de production

On appelle « moyen de production » tout ce qui permet de produire des richesses sans faire intervenir les capacités physiques de l’homme. Cela correspond donc aux machines, aux moyens de transport, mais aussi aux terres agricoles, aux matières premières, etc.

L’élaboration de la machine à vapeur a fait évoluer de façon fulgurante ces différents moyens de production.

La mécanisation des campagnes

On peut parler de « révolution agricole » entre le XVIIIe et le XIXe siècle en Europe. En effet, la mécanisation atteint les campagnes et transforment les pratiques des agriculteurs.

Document : Une batteuse de grain en 1881
En 1834, l’américain Mc Cormick met au point la première machine moissonneuse. Peu à peu, le machinisme répond aux différents besoins des paysans : nouvelles charrues, batteuses, moissonneuses, etc.

Source : Wikipédia

Parallèlement, c’est aussi l’essor des premiers engrains chimiques (la première usine de chimie agricole apparait en 1840 en Allemagne). Ces nouvelles inventions et pratiques permettent une meilleure productivité et un moindre besoin en main d’œuvre.

Ainsi, peu à peu, les campagnes se « vident » : c’est l’exode rural que nous avons défini dans l’introduction. Cette main d’œuvre rurale part alors à la ville travailler dans les usines ou grossit les rangs des mineurs de fond dans les régions minières.

Les usines Document : Un atelier de peignage de la laine vers 1890

Les ouvriers des usines travaillent dans l’industrie, c’est-à-dire dans la transformation de matières premières (ici, la laine) en bien transformé et destiné à la vente (ici, du textile).

On observe sur ce dessin l’alignement des machines qui permettent des gains de productivité. On parle de « machines-outils ».

Machine-outil : Machine qui remplace la force physique humaine
Source : Vikidia

C. La révolution des transports

On a vu que la mise au point de la machine à vapeur, alimentée par la houille, avait permis l’invention de la locomotive à vapeur ou encore du bateau à vapeur.

Cette « révolution des transports » que connait le XIXe siècle a profondément modifié le mode de vie des sociétés européennes.

De nouveaux modes de transports

1803 : Premier bateau à vapeur
1804 : Première locomotive à vapeur
1886 : Première automobile (invention du moteur à essence)
1903 : Premier vol en avion

Document : Le transatlantique « Lorraine » Document : Locomotive à vapeur

Source : Genealexis Source : Wikipédia

Les sociétés s’adaptent à ces nouveaux modes de transport. Par exemple, de grandes sociétés de transport de voyageurs se créent, comme la White Star Line fondée en 1845 (compagnie du Titanic).

Le XIXe siècle est aussi le siècle du creusement des grands canaux : le Canal de Suez et le Canal de Panama

 



Leçon 4ème La révolution industrielle pdf

Leçon 4ème La révolution industrielle rtf

Retenir autrement 4ème La révolution industrielle pdf

Retenir autrement 4ème La révolution industrielle rtf


Exercices en ligne : Histoire : 2eme Secondaire

Tables des matières L'Europe et la Révolution industrielle - Le 19eme siècle - Histoire : 2eme Secondaire