Conditions féminines au XIXe siècle – Séquence complète : 2eme Secondaire

Séquence complète en Histoire pour la 4ème : Conditions féminines au XIXe siècle

Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle

  • Conditions féminines au XIXe siècle – 4ème – Cours

Introduction
Malgré le principe d’égalité proclamé par la Révolution française, les femmes n’ont pas une place équivalente aux hommes dans la société. Certaines femmes ont tenté d’obtenir les mêmes droits politiques que les hommes, comme Olympe de Gouges qui écrit sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Cependant, c’est un échec. On peut même parler de régression. En effet, avant 1789, les veuves pouvaient exercer leur droit de vote si elles étaient « chef de feu » (seul adulte dans le foyer).

Napoléon Ier confirme cette exclusion des femmes de la vie publique, notamment dans le texte civil. En 1848, elles sont exclues du droit de vote qu’elles n’obtiennent qu’en 1944.

Pourtant, le rôle des femmes au cours du XIXe siècle est central dans la société, qu’elles soient bourgeoises, paysannes ou ouvrières. Quel statut, quelle place occupent-elles dans une société marquée par leur exclusion politique ?

1. Les femmes exclues du corps civique

A. Le Code civil de 1804

Selon le Code civil de 1804, les femmes sont considérées comme mineures. Elles sont placées sous l’autorité de leur père puis de leur époux à partir de leur mariage. Ainsi, elles ne disposent pas des mêmes droits que les hommes, malgré l’égalité proclamée depuis la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789).
Les femmes sont aussi privées de droits juridiques. On parle alors d’ « incapacité juridique de la femme mariée ». Au nom de la famille et de sa stabilité, les femmes sont soumises à l’autorité du mari sur tous les sujets intéressant le foyer.

Par exemple, il faut attendre la loi du 13 juillet 1965 pour qu’une femme mariée puisse ouvrir un compte en banque et exercer une profession dans l’autorisation de son époux !

Notons que cette incapacité juridique concerne l’épouse. Ainsi, les femmes majeures célibataires et les veuves ont la capacité juridique de gérer leur patrimoine.

Document : Extraits du Code civil de 1804 concernant les femmes

A la lecture de ces extraits, on comprend les inégalités en droit subies par la femme mariée : elle ne peut pas choisir son lieu de résidence, ni demander le divorce, ni disposer de ses biens.

En échange d’une « protection », elle est donc mineure à vie juridiquement, détenant aussi peu de droits qu’un enfant sous l’autorité de son père.

B. Des « non citoyennes » au rôle stéréotypé

Au XIXe siècle, les femmes n’ont aucun droit politique ou civique. Elles sont bien considérées comme « citoyennes » mais ne votent pas et ne peuvent pas être élues.

Dès lors, les femmes participent peu à la vie politique. Certaines femmes, comme Hubertine Auclerc, militent pour l’égalité politique.

Ainsi, les femmes restent enfermées dans un rôle domestique, celui d’épouse et de mère.

Document : Un manuel d’éducation pour filles, 1888

« Les travaux intérieurs et les soins qui sont à la charge de la mère de famille se rapportent aux enfants, à la tenue de la maison, à la préparation des aliments, à l’entretien du linge et des vêtements. Il s’y ajoute à la campagne, la direction de la basse-cour et la culture d’une partie du jardin […]. Elle prépare le déjeuner, allume les feux, habille les enfants ; plus tard, elle s’occupe du ménage, range, nettoie, époussette. A-t-elle fini ? Peut-elle avoir un moment de loisir ? Non, il faut songer aux autres repas, aux vêtements déchirés, au linge sali et usé, aux achats divers, sans compter les visites obligatoires et la tenue de la comptabilité domestique. Son rôle, en un mot, est de s’oublier et de se sacrifier pour tous ».
Marie Robert Halt, Suzette, livre de lecture courante à l’usage des jeunes filles, 1888

 

  • Exercices avec les corrigés en Histoire pour la 4ème :  Conditions féminines au XIXe siècle
  1. Les femmes exclues du corps civique
  1. Le Code civil de 1804

Exercice 1 : Comprendre un document

Consigne : Lisez attentivement ces différents articles du Code civil de 1804 puis répondez aux questions. N’oubliez pas de justifier systématiquement en citant les numéros d’articles.

Art. 213 : Le mari doit protection à sa femme, la femme obéissance à son mari.

Art. 214 : La femme est obligée d’habiter avec le mari, et de le suivre partout où il juge à propos de résider.
Art. 215 : La femme ne peut ester [témoigner] en jugement sans l’autorisation de son mari, quand même elle serait marchande publique, ou non commune, ou séparée de biens.

Art. 217 : La femme, même non commune ou séparée de biens, ne peut donner, aliéner, hypothéquer, acquérir, […] sans le concours du mari dans l’acte ou son consentement par écrit.

Art. 229 : Le mari pourra demander le divorce pour cause d’adultère de sa femme.

Art. 230 : La femme pourra demander le divorce pour cause d’adultère de son mari, lorsqu’il aura tenu sa concubine dans la maison commune.

Art. 371 et 372 : L’enfant, à tout âge, doit honneur et respect à ses père et mère. Le père seul exerce cette autorité durant le mariage.

Art. 1421 : Le mari administre seul les biens de la communauté. Il peut les vendre, aliéner et hypothéquer sans le concours de la femme.

  1. Quel article résume l’inégalité en droits de l’époux et de l’épouse au sein du mariage ? Expliquez cet article avec vos propres mots.
  2. Complétez le tableau suivant
  3. Quelle différence y a-t-il entre l’époux et l’épouse dans le cas d’un divorce ? Justifiez.
  4. Quel article concerne l’incapacité juridique de la femme mariée ? Quelle autre catégorie de la population est incapable juridiquement ?
  5. Pour finir, établissez la liste des droits réservés à l’époux mais qui sont refusés à l’épouse au sein du mariage :
  1. Des « non citoyennes » au rôle stéréotypé

Exercice 2 : Comprendre un document

Des hommes politiques de tous bords s’opposent à la reconnaissance des femmes comme citoyennes pleines et entières.

« En vain prétend-on que l’égalité civile accordée à la femme a pour corollaire nécessaire son émancipation politique. C’est méconnaître absolument le rôle de la femme dans l’humanité. Destinée à la maternité, faite pour la vie de famille, la dignité de sa situation sera d’autant plus grande qu’elle n’ira point la compromettre dans les luttes du forum et dans les hasards de la vie publique. Elle oublierait fatalement ses devoirs de mère et ses devoirs d’épouse, si elle abandonnait le foyer pour courir à la tribune. Elle n’y apporterait pas d’ailleurs la modération de langage et la netteté des conceptions, qui sont indispensables dans les usages parlementaires. D’autre part, elle introduirait dans la famille un élément de dissolution, qui lui ferait perdre la légitime influence qu’exerce sur le père de famille la femme respectable, qui est l’honneur de la maison. […]

 

  • Evaluation avec les corrections en Histoire pour la 4ème : Conditions féminines au XIXe siècle
  1. Questions de cours

Consigne : Répondez à la question par une réponse développée et argumentée.

Les femmes exclues du corps civique

  1. Quel texte de loi rédigé sous le Premier Empire entérine les inégalités entre époux au sein du mariage ?
  2. Rappelez quels sont les droits dont bénéficie le mari au sein du mariage mais qui sont refusés à l’épouse.
  3. Quels sont les arguments avancés par ceux qui refusent l’implication des femmes dans la vie politique ? A quoi sont-elles « destinées » ?

Les travaux des femmes

  1. Quels sont les métiers traditionnellement exercés par les femmes ?
  2. Les femmes exercent-elles leur métier dans les mêmes conditions que les hommes ?

L’instruction des filles

  1. Quelle loi oblige les communes à construire des écoles pour filles ?
  2. A partir de quelle date les filles ont-elles accès à l’enseignement secondaire ? Reçoivent-elles la même éducation que les garçons ?
  3. Comprendre un document

Consigne : Répondez aux questions par des réponses construites et développées.

Les conditions de travail des femmes dans l’industrie dans le Puy-de-Dôme

« En 1882, un « Rapport de l’Inspecteur départemental sur le travail des femmes adultes employées dans l’industrie » donne le chiffre de 13.600 femmes employées dans les usines puydômoises. Elles sont, en moyenne, payées 1,48 franc de l’heure (avec un maximum de 2 francs dans les usines de chaussures et un minimum de 1 franc dans les fabriques de chapelets). Il s’agit d’un niveau de salaire environ deux fois inférieur à celui des hommes à la même époque. […]

La durée moyenne de la journée de travail des femmes adultes est de 10 heures. Le rapport rappelle l’interdiction du travail de nuit pour les jeunes femmes mineures, c’est-à-dire celle âgées de 16 à 21 ans. Concernant les conditions de travail, il est indiqué que « les ateliers des femmes adultes sont assez propres mais ne sont pas toujours suffisamment ventilés. Ils ne présentent pas toutes les conditions de sécurité nécessaires pour éviter des accidents ». Le rapport est encore plus critique en ce qui concerne les conditions de logements des femmes : « l’Inspecteur départemental a été très souvent péniblement impressionné en constatant l’insalubrité de la literie et des locaux qui servent à loger les enfants et les femmes adultes employés dans les différentes industries de la passementerie, du moulinage et du dévidage de la soie, des fabriques de toile, des chapelets, des foulards, des boutons en os et en bois ».

Source : Archives départementales du Puy-de-Dôme

  • Quel est le sujet principal de ce document (lieu, …) ?
  • Dans quel type d’industrie travaille ces femmes ?
  • Qu’apprend-on sur les conditions de travail de ces femmes ?
  • Quelles sont les différences que ces femmes subissent par rapport à leurs collègues masculins ?
  1. Pratiquer différents langages

Consigne : Dans un développement de 15 à 20 lignes, vous traiterez de la question du droit de vote des femmes au XIXe siècle.

  • Dans un 1er paragraphe, vous expliquerez en quoi les femmes n’ont aucun droit civique au XIXe siècle.
  • Dans un second paragraphe, vous expliquerez quels sont les arguments de ceux qui s’opposent au droit de vote des femmes.
  • Dans un troisième paragraphe, vous expliquerez les combats menés par des femmes pour obtenir ce droit de vote.

(sur feuille)

 



Leçon 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   pdf

Leçon 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   rtf

Retenir autrement 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   pdf

Exercices 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   pdf

Exercices 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   rtf

Exercices corrigés 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   pdf

Evaluation 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   pdf

Evaluation 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   rtf

Evaluation corrigée 4ème Conditions féminines au XIXe siècle   pdf


Exercices en ligne : Histoire : 2eme Secondaire

Tables des matières C