Voter de 1815 à 1870 – Cours : 2eme Secondaire

Cours en Histoire pour la 4ème : Voter de 1815 à 1870

Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle

Problématique : Comment les Français exercent-ils le droit de vote dans de nouveaux paysages politiques ?

Sommaire :

Introduction

I. La conquête du droit de vote de 1815 à 1848
a. La Restauration
b. La monarchie de Juillet

II. L’apprentissage du suffrage universel entre 1848 et 1870
a. L’obtention du suffrage universel en 1848
b. Voter sous le Second Empire
c. La Troisième République
Conclusion

Introduction
L’obtention du droit de vote est l’un des grands combats du XIXe siècle en France ; les Français vont en faire l’expérience, malgré des changements de régimes politiques importants.

Source : HGEC-over-blog.com

A la chute de Napoléon Ier en 1815, les souverains européens rétablissent la dynastie des Bourbons sur le trône de France. C’est la Restauration. Louis XVIII puis Charles X, les petits frères de Louis XVI, règnent sur la France dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle.
Restauration : Régime politique de la France établi après le Premier Empire et qui voit le retour au pouvoir de la dynastie des Bourbons (Louis XVIII et Charles X).
Monarchie constitutionnelle : Régime politique dans lequel les pouvoirs du roi sont limités par une constitution. Elle se distingue donc de la monarchie absolue.
Suite aux journées révolutionnaires des Trois Glorieuses, en 1830, Charles X est chassé du pouvoir. Son cousin Louis-Philippe, de la maison des Orléans, prend le pouvoir. C’est la monarchie de Juillet.
En 1848, Louis-Philippe est renversé par la révolution de février (le « Printemps des Peuples »). La France redevient une République.
République : Régime politique dans lequel le pouvoir est exercé par les représentants de la population (généralement élus).
Louis-Napoléon Bonaparte, neveu de Napoléon Ier, est élu Président. En 1852, il décide de se maintenir à la tête du pays par un coup d’État et proclame le Second Empire.
Coup d’État : Prise de pouvoir par la force.
Napoléon III se maintient à la tête de la France jusqu’en 1870, date de la guerre franco-prussienne qui est une défaite retentissante pour la France. Il quitte le pouvoir et la Troisième République s’installe. Régime particulièrement stable, elle ne prendra fin qu’en 1940 lors de la défaite française face à l’Allemagne, au début de la Seconde Guerre mondiale.
Au cours de ces différents régimes, la pratique du vote se modifie.
Document : L’évolution du nombre d’électeurs en France de 1815 à 1870

Dès lors, il faut se demander quels sont les Français qui exercent ce droit de vote et quelle pratique ils ont du suffrage, qui est une expérience politique nouvelle.

Précisons que le droit de vote ne concernera que les hommes durant toute la période. Le suffrage, qu’il soit censitaire ou universel, reste masculin. Les femmes n’obtiennent le droit de vote qu’en 1944, à l’issue de la Seconde Guerre mondiale.

1. La conquête du droit de vote de 1815 à 1848

A. La Restauration

En 1815, la monarchie est rétablie en France avec la montée sur le trône du frère de Louis XVI, Louis XVIII. Néanmoins, il n’est pas envisageable de rétablir une monarchie absolue, telle que l’a connu la France d’avant la Révolution française.

Ainsi, le roi doit composer avec les libertés acquises par les Français. Il accepte une constitution qui limite ses prérogatives, appelée « la charte ». Ce texte est une sorte de compromis entre les acquis révolutionnaires et les principes monarchiques :

– Maintien des grands principes de liberté et d’égalité (ex : égalité devant l’impôt, liberté religieuse, liberté de la presse…).
– La religion catholique est rétablie comme religion d’État
– Le roi dispose seul du pouvoir exécutif et il possède une partie importante du pouvoir législatif (il est seul à avoir l’initiative des lois).

Cependant, ce pouvoir législatif est partagé avec deux chambres, qui contrebalancent donc le pouvoir du roi :
– La Chambre des Pairs est composée de membres choisis par le roi. Les Pairs sont le plus souvent des nobles, choisis par hérédité.
– La Chambre des députés est élue pour cinq ans.

Les citoyens choisissent ainsi les députés, mais le mode de scrutin est très limitatif.

Sur une population totale de 30 millions d’habitants en France métropolitaine, moins de 100 000 Français participent, les plus riches et de plus de 30 ans : c’est le suffrage censitaire.

Document : Les conditions pour voter sous la Restauration

Être un homme < 100 000 électeurs
Payer plus de 300 francs de cens par an
Avoir plus de 30 ans

Suffrage censitaire : Système électoral dans lequel seuls les citoyens masculins qui paient un certain montant d’impôt (le « cens ») ont le droit de vote.

B. La monarchie de Juillet

En 1830, le roi Charles X menace les acquis révolutionnaires de 1789 et souhaite suspendre la liberté de la presse. Les Parisiens se soulèvent et montent des barricades.

Document : La liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix – Source Wikipédia

Ce tableau d’Eugène Delacroix représente une scène des Trois Glorieuses (ou « Révolution de Juillet ») qui ont lieu les 27, 28 et 29 juillet 1830.

Charles X quitte le pouvoir et Louis-Philippe, son cousin, le remplace.

Comme durant la Restauration, la monarchie de Juillet reste une monarchie constitutionnelle et le roi conserve le pouvoir exécutif. Il nomme les ministres et la chambre des Pairs. La chambre des députés est toujours élue par les citoyens disposant du droit de vote.

Néanmoins, après la révolution de 1830, la monarchie de Louis-Philippe est plus libérale. Le nouveau souverain élargit le champ des votants en abaissant le cens et l’âge nécessaires pour voter. Mécaniquement, le nombre d’électeurs progresse. Néanmoins, les personnes aux faibles revenus restent écartées du vote et n’ont aucun représentant dans les assemblées.

Document : Les conditions pour voter sous la monarchie de Juillet

Être un homme 170 000 électeurs
Payer plus de 200 francs de cens par an
Avoir plus de 25 ans

Parallèlement, Louis-Philippe supprime l’hérédité de la chambre des Pairs. Il va donc y avoir une extension progressive des pairs nommés sous la Restauration. Le roi peut « créer » des Pairs pour récompenser ses soutiens les plus fidèles.

Sous Louis-Philippe, des voix s’élèvent pour réclamer le suffrage universel (masculin). C’est le cas du député Ledru-Rollin.

 



Leçon 4ème Voter de 1815 à 1870 pdf

Leçon 4ème Voter de 1815 à 1870 rtf

Retenir autrement 4ème Voter de 1815 à 1870 pdf

Retenir autrement 4ème Voter de 1815 à 1870 rtf


Exercices en ligne : Histoire : 2eme Secondaire

Tables des matières Voter de 1815 à 1870 - Le 19eme siècle - Histoire : 2eme Secondaire