Napoléon, du Consulat à l’Empire – Séquence complète : 2eme Secondaire

Séquence complète en Histoire pour la 4ème : Napoléon, du Consulat à l’Empire

Le XVIIIe siècle : Expansions, Lumières et révolutions

Problématique : Comment le Consulat et l’Empire ont-ils transformé la France ?

  • Cours en Histoire pour la 4ème

Introduction

A la fin du XVIIIe siècle, la France a connu une révolution de plus de dix ans qui a profondément bouleversé ses traditions politiques, son organisation sociale et sa place au sein des puissances européennes.

La Révolution a supprimé les privilèges et établi l’égalité entre tous les citoyens devant la loi. C’est aussi une période violente, durant laquelle la France a été constamment en guerre. Guerre extérieure contre ses voisins mais aussi guerre civile avec, entre autres, la guerre de Vendée. Des mesures exceptionnelles et singulièrement violentes ont été prises par la Convention, durant ce qu’on a appelé le « régime de Terreur ».

En 1799, le système révolutionnaire ne tient plus. Robespierre a été exécuté en 1794 et les 5 directeurs à la tête du Directoire ne parviennent pas à gérer les multiples difficultés de la toute jeune République.

En effet, la guerre se poursuit à l’extérieur et la France est toujours fracturée entre les différents courants révolutionnaires et les royalistes, partisans d’un retour à la monarchie.

C’est dans ce contexte que Napoléon Bonaparte, un jeune général d’origine corse, entame son ascension fulgurante vers le pouvoir.

Document : La France de la Terreur au Consulat                     

Source : Belin

  1. L’ascension au pouvoir de Napoléon Bonaparte
  1. Un soldat de la Révolution

Napoléon Bonaparte nait en 1769 dans une famille de la petite noblesse corse. Il a de nombreux frères et sœurs. Il fait ses études en école militaire et se spécialise dans l’artillerie.

Néanmoins, son peu de fortune et son statut de membre de la petite noblesse l’empêche d’espérer faire carrière dans l’armée royale. Sous l’Ancien régime, les rangs d’officiers étaient fonction du rang de la noblesse à laquelle on appartenait.

Avec la suppression des privilèges (1789), la situation change pour Bonaparte. Il monte à Paris et se rapproche des milieux montagnards. Il gagne la confiance de la Convention, notamment du député Paul Barras. On lui confie l’artillerie française en Italie, puis la répression d’une insurrection royaliste en 1795. Il commande alors l’Armée de l’Intérieur, à seulement 26 ans !

Il s’illustre alors entre 1796 et 1797 durant la campagne d’Italie contre les Autrichiens et les Piémontais, notamment pour ses talents de stratège. Il s’installe à Milan dès le mois de mai 1796 et pille la plaine du Pô.

Document : Napoléon au pont d’Arcole (1796) par Antoine-Jean GROS (source : Wikipédia)

La bataille d’Arcole est un des épisodes les plus célèbres des guerres d’Italie. Pour atteindre les Autrichiens, les troupes françaises ont dû emprunter ce pont en bois qui traverse le fleuve Alpone.

Cette bataille oppose 19.000 Français à 24.000 Autrichiens. L’armée française est victorieuse et s’installe durablement en Italie.

Ce célèbre tableau montre déjà l’idéalisation de la figure de Bonaparte : il s’élance, drapeau à la main et sabre dans l’autre, près au combat. Il est présenté en meneur d’homme.

De retour en France, la popularité du jeune général est énorme. Le Directoire, alors au pouvoir, ne peut l’ignorer. D’un côté, Napoléon Bonaparte est un atout pour la jeune République : il ne connait quasiment que des victoires et ses pillages en Italie ont permis, en partie, de renflouer les caisses de l’État français. Cependant, cette renommée du général, notamment au sein de l’armée, effraie les Directeurs car elle risquerait d’éclipser leur propre pouvoir.

 

  • Exercices avec les corrigés en Histoire pour la 4ème

I. L’ascension au pouvoir de Napoléon Bonaparte

A. Le Consulat

Exercice 1 : Comprendre un document

Consigne : Lisez attentivement ce document et répondez aux questions.

Document : La proclamation de Bonaparte le 19 brumaire an VIII

À mon retour à Paris, j’ai trouvé la division dans toutes les Autorités, et l’accord établi sur cette seule vérité, que la Constitution était à moitié détruite et ne pouvait sauver la liberté.
Tous les partis sont venus à moi, m’ont confié leurs desseins, dévoilé leurs secrets, et m’ont demandé mon appui : j’ai refusé d’être l’homme d’un parti.
[…]
Je me présente au Conseil des Cinq-Cents, seul, sans armes, la tête découverte, tel que les Anciens m’avaient reçu et applaudi ; je venais rappeler à la majorité ses volontés et l’assurer de son pouvoir.
Les stylets qui menaçaient les Députés, sont aussitôt levés sur leur libérateur ; vingt assassins se précipitent sur moi et cherchent ma poitrine : les Grenadiers du Corps législatif, que j’avais laissés à la porte de la salle, accourent, se mettent entre les assassins et moi. L’un de ces braves Grenadiers (Thomé) est frappé d’un coup de stylet dont ses habits sont percés. Ils m’enlèvent.
[…]
Ils se pressent autour du président, la menace à la bouche, les armes à la main ; ils lui ordonnent de prononcer le hors la loi ; l’on m’avertit ; je donne ordre de l’arracher à leur fureur, et six Grenadiers du Corps législatif s’en emparent. Aussitôt après, des Grenadiers du Corps législatif entrent au pas de charge dans la salle, et la font évacuer.
Les factieux intimidés se dispersent et s’éloignent. La majorité, soustraite à leurs coups, rentre librement et paisiblement dans la salle de ses séances, entend les propositions qui devaient lui être faites pour le salut public, délibère, et prépare la résolution salutaire qui doit devenir
la loi nouvelle et provisoire de la République.
Français, vous reconnaîtrez sans doute, à cette conduite, le zèle d’un soldat de la liberté, d’un citoyen dévoué à la République. Les idées conservatrices, tutélaires, libérales, sont rentrées dans leurs droits par la dispersion des factieux qui opprimaient les Conseils, et qui, pour être devenus les plus odieux des hommes, n’ont pas cessé d’être les plus méprisables.
Signé BONAPARTE

1) Présentez ce document

2) Rappelez ce qu’est le Conseil des Cinq-Cents. Que dit Napoléon à son sujet ?

3) D’après vos connaissances, Napoléon décrit-il la réalité de ce qui s’est passé la veille de cette proclamation ?

4) Repérez dans le texte des éléments qui montrent que Napoléon Bonaparte se présente comme un défenseur des idéaux de la révolution.

Exercice 2 : Comprendre un document

Consigne : Observez ce schéma du fonctionnement du Consulat (1799-1804) puis répondez aux questions.

1) Quels sont les critères pour être citoyen ?

2) Qui est élu par les citoyens ?

3) De qui sont composés le Tribunat et le Corps législatif ?

4) Qui peut solliciter le peuple par un plébiscite ?

5) Qui dispose des trois pouvoirs ?

Pouvoir exécutif
Pouvoir législatif
Pouvoir judiciaire

Attention : les juges de paix sont des juges de proximité, à l’échelle du canton.

6) La séparation des pouvoirs est-elle respectée ?

 

  • Evaluation avec les corrections en Histoire pour la 4ème

1. Acquérir des connaissances

1) Indiquez les fonctions occupées par Napoléon Bonaparte aux dates suivantes :

2) Par quel moyen Napoléon Bonaparte devient-il consul ?

3) En quelle année a lieu la grande insurrection contre Napoléon Bonaparte en Espagne ? Pouvez-vous citer un tableau qui représente la réaction de l’empereur à cette insurrection.

4) Quelle bataille met fin au règne de Napoléon ? En quelle année a-t-elle lieu ?

5) Citez trois « masses de granit » :

2. Confronter deux documents

1) D’après le document 1, que promet Napoléon ?

2) Relevez les acquis révolutionnaire dans le document 1.

3) Document 2 : Dans ce concordat de 1801, l’Église est-elle séparée de l’État ? Pourquoi ?

4) Relisez le document 1. Expliquez la phrase soulignée.

5) Quel serment prêtent les évêques ? Dans quel but ?

3. Analyser un document
Consigne : Observez attentivement cette image et faites-en l’analyse.

« Le Gâteau des Rois, tiré au Congrès de Vienne en 1815 »
Estampe anonyme. – Source : Gallica (BNF)
De gauche à droite : François Ier d’Autriche, Frédéric-Guillaume III de Prusse, Alexandre Ier de Russie, Castlereagh (Angleterre), Murat, Napoléon et le roi de Rome. Sous la table, Talleyrand et le portrait de Louis XVIII.
1) Présentation (nature / auteur / date / lieu de conservation / con-texte),,…

2) Description (personnages, lieu…) …

3) Analyse (en quoi est-ce une caricature ? que dénonce ou critique l’auteur ?) …

 



 

Leçon 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   pdf

Leçon 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   rtf

Retenir autrement 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   pdf

Retenir autrement 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   rtf

Exercices 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   pdf

Exercices 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   rtf

Exercices corrigés 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   pdf

Evaluation 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   pdf

Evaluation 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   rtf

Evaluation corrigée 4ème Napoléon, du Consulat à l’Empire   pdf


Exercices en ligne : Histoire : 2eme Secondaire

Tables des matières La Révolution et l'Empire - Le 18eme siècle - Histoire : 2eme Secondaire