Pâques – Lecture thématique : 4eme, 5eme Primaire

Lecture thématique pour le Cm1, Cm2 : Pâques

  • Récit (lecture) sur Chasse à l’œuf dans l’océan
  • Lecture documentaire sur Si Pâques était une île

Récit (lecture) sur Chasse à l’œuf dans l’océan

Résumé du récit : Une des rares traditions ancestrales connues de l’Île de Pâques est celle du Tangata Manu, l’homme-oiseau. Il s’agit d’une compétition sportive de l’extrême, où chaque participant risque sa vie. Le but : rapporter le premier œuf d’hirondelle de mer de la saison. Celui qui remporte la victoire aura l’immense honneur de devenir l’homme-oiseau de l’année, la personne la plus importante de l’île après le chef. Le jeune Aïto aura-t-il les faveurs du dieu Maké-Maké ? Son ami Toa reviendra-t-il indemne de cette course infernale ?

Cette histoire raconte l’une des seules traditions connues de la mystérieuse civilisation qui peuplait jadis l’île de Pâques : celle de « Tangata Manu », l’homme-oiseau. On ne sait que peu de choses sur ce peuple disparu. Mais on peut voir encore de nos jours une centaine de gravures représentant cet homme-oiseau tenant un œuf, qui dans les croyances ancestrales, est un véritable symbole sacré, l’origine de toute chose.

Chapitre 1 : Toute l’île est en fête

Aïto attend avec impatience la grande fête du Tangata Manu, ce jour où doit être désigné l’homme-oiseau par le dieu Maké-Maké. Tous les villageois s’en réjouissent. On sent dans l’atmosphère comme une sorte d’euphorie à l’approche de la belle saison. La mère d’Aïto fait le plein de provisions pour préparer des repas et des offrandes. Elle s’affaire dans tous les sens ce qui amuse beaucoup son fils. Jamais il ne l’a vue aussi enjouée. C’est certainement parce que cette année, il sera parmi les candidats de cet événement si spécial pour tous les habitants de l’île. Tous se réunissent à Orongo, le village le plus au Sud de l’île pour assister à cette compétition sacrée : c’est en effet grâce à elle que les guerres ont miraculeusement cessé entre les clans. Aïto a enfin l’âge d’y participer, mais d’après la coutume c’est son hopu*, son serviteur, qui doit le représenter. Il espère donc que Toa remportera pour lui la victoire.

Ce qui est compliqué avec cette fête, c’est que l’on ne sait jamais combien de temps elle va durer. En plus, l’épreuve exigée est très très dangereuse. Pour obtenir le titre tant convoité, il faut réaliser un véritable triathlon* de l’extrême : d’abord nager dans une eau tumultueuse sur une distance de deux kilomètres, puis attendre pendant des journées interminables que l’un des oiseaux sacrés pondent un œuf, escalader une falaise à pic de 180 m pour s’en emparer, l’attacher dans un bandeau spécial autour de la tête avant de pouvoir enfin rentrer. Quel défi !

Et, une fois le précieux trophée remis à son maître, ce dernier pourra être sacré « Tangata Manu », l’homme-oiseau de l’année, autrement dit, la personnalité la plus importante après le grand chef. Ce titre est si prestigieux que même les prêtres lui sont entièrement dévoués.

L’an dernier, il a fallu attendre presque un mois entier avant que les sternes* ne daignent pondre le premier œuf. Aïto espère que cette année, ce ne sera pas aussi long.

Le jour tant attendu est enfin arrivé : tous les participants ont revêtu un costume spécial pour l’occasion fait de fibres et de plumes. Il y a foule au sommet du Rano Kao, le volcan sur lequel est perché le village d’Orongo. C’est un spectacle saisissant que de voir tout ce monde réuni autour de l’énorme cratère au fond duquel dort une eau statique et noire, tranchant avec l’horizon bleu et chaotique de l’océan.

De là, on surplombe une falaise vertigineuse. Regarder en bas fait tourner la tête : on a l’impression que la moindre rafale de vent peut nous emporter. Aïto imagine qu’il s’envole. Il lève les yeux et admire les îlots rocheux, refuges des oiseaux sacrés. Si telle est la volonté de Maké-Maké, son hopu trouvera l’œuf en premier et il sera le nouveau « Tangata Manu ».

C’est donc Toa, son fidèle serviteur qui va devoir braver tous les dangers : c’est un homme petit, mince et cependant très robuste. Aïto le considère un peu comme son grand frère. Il serait bien triste s’il lui arrivait malheur.

La majorité des spectateurs prend place en haut de la falaise, tandis que les prétendants au titre d’homme-oiseau, leurs hopus et les prêtres descendent en contre-bas. Aïto frappe les épaules de Toa pour l’encourager. Son compagnon a peur, mais il n’en montre rien.

La course est lancée ! Avec des fagots de branches sous les bras pour s’aider à flotter, les hopus s’élancent à travers les vagues. La traversée est longue et périlleuse, il faut lutter contre les courants marins dans une eau infestée de requins…

Vocabulaire :

Hopu : les familles les plus importantes avaient des serviteurs appelés hopus. Pour cette compétition chaque famille doit choisir son champion parmi ses hopus afin de la représenter.

Triathlon : compétition constituée de trois épreuves sportives différentes.

Sterne : oiseau marin appelé aussi hirondelle de mer

 

Lecture documentaire sur Si Pâques était une île

Perdue en plein milieu de l’océan Pacifique, située à 37OO km du Chili et à 4 000 km de Tahiti, c’est le lieu habité le plus isolé au monde ! Dans la langue locale, elle s’appelle Rapa Nui. Mais on la connait mieux sous le nom d’Île de Pâques. Volcanique, dépourvue d’arbres et hérissée de statues mystérieuses, elle suscite l’étonnement et la curiosité depuis sa découverte par les européens au XVIIIe siècle.

L’exploration du Pacifique

En 1722, le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen est, semble-t-il, le premier européen à découvrir cette île triangulaire de 162 km², le jour de Pâques ! C’est d’ailleurs ce qui lui a valu son nom. Au fil du temps, plusieurs explorateurs y feront escale. Parmi les plus populaires : l’anglais James Cook et le français La Pérouse. L’île connaît ensuite un sort funeste avec notamment l’esclavagisme. Le peuple originaire de l’île a bien failli disparaître.

Mystérieuses statues

D’étranges silhouettes de pierre les “moai” se dressent, dos à l’océan et face aux villages. Elles ont été sculptées dans le tuf volcanique, au centre de l’île. Mesurant de 3 à 10 m de haut et pesant plusieurs tonnes, on se demande toujours comment les autochtones ont fait pour les déplacer et les dresser. Environ 800 de ces géants trônent encore fièrement sur l’île, sans que l’on sache ce qu’ils représentent : on suppose qu’il s’agit d’un hommage aux ancêtres.

L’Homme-Oiseau

Parmi les traditions ancestrales rapanui, avant chaque printemps, un concours sportif permettait de désigner l’homme-oiseau de l’année. Il fallait nager jusqu’à l’île de Motu Nui dans une eau infestée de requins et s’emparer du premier œuf d’hirondelle de la saison, en escaladant une paroi rocheuse. Le vainqueur gagnait le respect de ses pairs pendant toute une année. On a retrouvé une centaine de représentations du “tangata manu” (homme-oiseau) gravées sur les rochers de l’île.

L’île aujourd’hui

Si l’envie vous prenait d’aller vous installer là-bas, vous deviendriez un Pascuan (nom actuel des habitants). Le territoire étant désormais rattaché au Chili, on s’y exprime principalement en espagnol, mais quelques-uns parlent encore le rapanui. Le drapeau ci-contre arbore un “reimiro“, symbole traditionnel de l’autorité en Polynésie : c’est un collier pectoral en forme de bateau qui était jadis réservé aux chefs.

QUESTIONNAIRE

1) Où se trouve l’Île de Pâques ?

2) Quel est son deuxième nom ?

3) Complète par « v

4) Pour quelle raison, le peuple originaire de l’île a-t-il failli disparaitre ?

5) Que sont les « moai » ? Décris-les en t’aidant du texte et de l’image.

6) Quelle autre représentation trouve-t-on sur l’île, gravée sur les rochers ?

7) Quel est le nom des habitants actuels de l’île ? De quelle nationalité sont-ils ?

8) Quel symbole est représenté sur leur drapeau ?

9) Vocabulaire : en t’aidant du texte, relie le mot à sa définition :

 



  • Récit (lecture) sur Chasse à l’œuf dans l’océan 

Lecture

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Récit pdf

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Récit rtf

Questionnaire

Chapitre 1 : Toute l’île est en fête

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Questionnaire Chapitre 1 pdf

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Questionnaire Chapitre 1 rtf

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Questionnaire Chapitre 1 Correction pdf

Chapitre 2 : le hopu rusé

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Questionnaire Chapitre 2 pdf

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Questionnaire Chapitre 2 rtf

Chasse à l’œuf dans l’océan – Cm1 – Cm2 – Questionnaire Chapitre 2 Correction pdf

 

  • Lecture documentaire sur Si Pâques était une île

Lecture

Si Pâques était une île – Cm1 – Cm2 – Lecture documentaire pdf

Si Pâques était une île – Cm1 – Cm2 – Lecture documentaire rtf

Questionnaire

Si Pâques était une île – Cm1 – Cm2 – Questionnaire pdf

Si Pâques était une île – Cm1 – Cm2 – Questionnaire rtf

Si Pâques était une île – Cm1 – Cm2 – Questionnaire Correction pdf


Exercices en ligne : Français : 5eme Primaire

Tables des matières Pâques - Lecture à thème - Lecture - Français : 5eme Primaire